Mes lectures du mois de Mars

En cette fin de mois, je constate avec satisfaction que j’ai lu (presque) 4 romans ! Tranquillement, je prends le temps de lire dans les transports plutôt que de jouer à Pokémon sur ma Nintendo 2DS ou tourner en rond sur les réseaux sociaux. En même temps, avec 1h de trajet tous les soirs pour rentrer du travail, il était temps de mettre ce moment à profit !

Trêve de blabla, voici ce que j’ai lu et ce que j’en ai pensé :

  • La Trilogie Berlinoise (Berlin Noir) de Philipp Kerr : ★★★
    Le livre rassemble les trois tomes : L’Été de Cristal, La Pâle figure et Un requiem allemand. C’est un roman policier qui suit les aventures du détective privé Bernie Gunther, ancien inspecteur de police, qui se retrouve impliqué dans des recherches un petit peu trop proches du pouvoir nazi…
    C’est le premier bouquin de plus de 1000 pages que j’ai lu depuis des années (et honnêtement, à la fin, j’avais envie de passer à autre chose). Je vous conseille cette trilogie si vous vous intéressez à l’histoire de l’Allemagne, plus principalement à la période de la Seconde Guerre mondiale et de la Guerre Froide. C’est extrêmement réaliste, très bien documenté et on pourrait croire que les événements décrits se sont vraiment produits ! On apprend également énormément de choses sur le Troisième Reich et les jeux de pouvoir.
  • Partir (One step too far) de Tina Seskis : ★★
    On découvre  l’histoire d’Emily Coleman, mariée et heureuse maman, qui décide de quitter sa vie à Manchester pour aller vivre à Londres sous un autre nom. Pourquoi a-t-elle fait ça ? C’est tout le but des 400 pages du roman.
    Bon. Je n’ai jamais été autant mitigée. On m’a prêté ce livre en me disant qu’il était nul. Je l’ai lu en me disant tout du long “Mais c’est nul !”. Et au final je l’ai dévoré en deux jours. Oui c’est tiré par les cheveux, il n’y a aucun style littéraire, c’est banal et cliché mais on veut à tout prix savoir le pourquoi du comment. Mine de rien, l’auteur nous tient en halène jusqu’au bout grâce à des flashbacks, des indices disséminés un peu partout… Le suspens est bien travaillé et j’ai voulu savoir la fin le plus vite possible !
  • Nos étoiles contraires (The Fault in Our Stars) de John Green : 
    On suit l’histoire de deux adolescents, Hazel et Augustus, la première atteinte d’un cancer incurable et le second en rémission. Ils vont s’aimer, partir à plusieurs milliers de kilomètres de chez eux mais tout n’est pas toujours aussi simple qu’il n’en a l’air…
    Vous allez pleurer, ça c’est sûr. C’est la deuxième fois que je l’ai lu donc les larmes n’ont pas coulé cette fois-ci. Mais j’ai été bouleversée par ce roman, par le sujet extrêmement dur qu’il aborde, et par la façon dont il le fait. J’ai ensuite lu tous les romans de John Green, qui est un excellent auteur. Je conseille mille fois ! (Par contre, à lire avant de voir le film 😉 )
  • Réparer les vivants de Maylis de Kerangal : 
    C’est l’histoire d’un surfeur de 17 ans qui a un accident de voiture et meurt. Pour les parents se pose alors la question du don d’organes.
    Oui c’est poignant, le sujet est très dur, blablabla. Mais le style de l’auteur, ce n’est pas possible pour moi. Que des phrases longues et inutilement compliquées, des descriptions à n’en plus finir, de la lourdeur tout du long. C’est totalement indigeste et ça gâche totalement le sujet du roman. Je verrais le film, en espérant qu’il me plaise plus.

En conclusion, une grosse déception, un plaisir retrouvé avec John Green, un hybride et une belle découverte ! J’ai plein de projets de lectures pour le mois d’Avril donc stay tuned si ça vous intéresse !

Si vous avez lu un de ces romans, n’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé, je me ferai un plaisir d’en discuter avec vous !

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *